Dommages News

26.04.2013 | Dommages

130411Maiszuensler

La chenille de la pyrale du mais fragilise la stabilité de la plante avec ses trous de ver. Image: http://commons.wikimedia.org

Selon les producteurs, le maïs Bt devrait réduire l’application des pesticides. Le maïs Bt est génétiquement modifié pour produire une ou plusieurs toxine insecticide puissante qui tue la pyrale de maïs. Pourtant, sur les champs de maïs Bt en Illinois, l’application d’insecticide augmentera cet été. Cela ressort d’une investigation de l’université à Illinois. Une fois la pyrale éliminée, d’autres insectes prennent la place de ce parasite. En plus, au fil du temps, la pyrale du mais développe une résistance contre l’insecticide de cette plante GM. Le professeur Gray se montre surpris que cette augmentation se révèle aussi clairement déjà 10 ans après l’introduction du maïs OGM.

12.04.2013 | Dommages

130411Maiszuensler
En s'alimentant de la moelle des tiges, les larves de la pyrale du maïs fragilisent les plantes qui deviennent plus sensibles à la verse. Image : http://commons.wikimedia.org

Le maïs Bt était censé réduire l'utilisation d'insecticides. Mais, malgré cette application du génie génétique, l'utilisation d'insecticides augmentera cet été dans les champs de maïs Bt en Illinois, selon une enquête de l'université d'Illinois. La plante de maïs Bt produit en permanence une toxine fatale pour la pyrale du maïs grâce à l'ajout d'un gène de bactérie. Toutefois, la pyrale du maïs développe des résistances aux toxines de la plante transgénique. De plus, d'autres insectes viennent occuper la place de ce nuisible. Le professeur Mike Gray, l'auteur de l'enquête, se dit surpris que l'utilisation d'insecticides augmente de façon aussi marquée seulement 10 ans après l'introduction du maïs Bt.

 

26.04.2013 | Dommages

bild traktor

Image: commons.wikimedia.org

La culture de plantes génétiquement modifiées (PGMs) a mené à une augmentation massive de l'utilisation de pesticides aux Etats-Unis, selon une étude récente de l'Université de l'état de Washington. Le professeur Charles Benbrook a analysé les données officielles mises à disposition par le ministère de l'agriculture sur les 16 dernières années. Aux Etats-Unis, 95% des cultures de soja et de coton et 85% des cultures de maîs sont aujourd'hui transgéniques. En parallèle, la consommation de pesticides est passée de 700 tonnes en 1999 à 40'000 tonnes en 2011. Dans les six premières années après l'introduction des PGMs, la consommation d'herbicides a légèrement baissé. Mais l'apparition galopante de résistances a contraint les agriculteurs à épandre plus souvent de plus hautes doses d'herbicides et à utiliser de nouveaux produits. L'étude conclut que, vu qu'une augmentation des résistances est également observée chez les insectes, on peut craindre que la consommation d'insecticides augmente elle aussi dans les prochaines années.

 

24.5.2012 | Dommages

gp_pflanzen
Aktivisten markieren den per Kurztest vor Ort bestimmten
Gentech-Raps Bild: Greenpeace, www.greenpeace.org

Du colza transgénique GT73 développé par la firme américaine agrochimique Monsanto pousse sur deux sites de l'enceinte portuaire de Bâle et une station ferroviaire du canton. La culture et la dissémination de ce colza transgénique sont pourtant interdites en Suisse. Son importation pour l'alimentation humaine ou animale l'est également. Six militants de Greenpeace ont aujourd'hui récolté ces plantes et les ont remises aux autorités compétentes. La découverte en 2011 du même colza transgénique au Tessin, n'est donc pas un cas isolé.