170301staenderatssaal

Résultats de l'enquête Omnibus 2019: qualité de l’environnement et comportements environnementaux

La majorité des Suisses et Suissesses considèrent la présence d’OGM dans les aliments comme un danger pour l'homme et l'environnement. C'est ce que montrent les statistiques de poche "Environnement 2020" publiées par l'Office fédéral de la statistique le 20 septembre.

L'enquête environnementale Omnibus est menée tous les quatre ans depuis 2011. Les citoyens sont notamment interrogés sur les dangers qu'ils considèrent comme particulièrement graves pour l'homme et l'environnement.

L’année 2019 marque une prise de conscience nette de la perte de diversité des espèces animales et végétales. Alors qu'en 2015, seulement 36 % des personnes interrogées considéraient comme très dangereuse, en 2019, environ 54 % étaient déjà de cet avis.

L'utilisation de produits phytosanitaires chimiques ou de pesticides a été incluse dans l'enquête pour la première fois en 2019. Près de 90 % de la population classent les pesticides comme très dangereux ou plutôt dangereux pour l'homme et l'environnement.

Le scepticisme de la population à l'égard du génie génétique ne cesse également de croître. En 2019, environ 75 % des personnes interrogées considéraient que le génie génétique pour la production d'aliments était très dangereux ou plutôt dangereux. En 2011, le chiffre était légèrement inférieur, à environ 72 %.