Risques sanitaires News

Ratte

Des chercheurs indépendants du CRIIGEN (Committee for Independent Research and Genetic Engineering) ont réanalysé les données fournies par Monsanto pour le maïs GM MON863. Ces données ont été utilisées pour l'autorisation de mise sur le marché du maïs GM. Cette réanalyse montre que le MON863 n'aurait jamais dû être autorisé à la consommation.

Les chercheurs ont constaté qu'après consommation de MON863 il pouvait être observé:
1. Des signes de dommages au foie et aux reins. La réanalyse des conclusions tirés des analyses de sang, d'urine, des reins et du foie montrent des signes de dommages à ces organes.
2. Des différences significatives dans le poids. Les rats montrent des différences légères de croissance chez les 2 sexes (3.3% chez les mâles et 3.7% chez les femelles) qui sont indépendantes de la dose administrée.

maus_sojak
Souris de 5 mois nourrie au soja GM
Image: http://www.regnum.ru/english/813298.html

Des chercheurs russes confirment avec de nouveaux résultats qu'un nourrisages de rats et de souris avec du soja tolérant aà l'herbicide Roundup conduit à des dommages sévères au foie et aux reins. Il a aussi été constaté des perturbation du comportement.

janvier 2010 | Risques sanitaires

maiskolbenk

Image: www.transgen.de
Les essais d'alimentation montrent que le maïs transgénique nuit à la santé des animaux.

La consommation de maïs GM a des effets négatifs sur la santé des animaux. C'est ce que confirme une étude consacrée à trois variétés de maïs transgénique (MON810, MON863, NK603) de la multinationale américaine Monsanto. Les analyses de sang révèlent des changements significatifs surtout au niveau du foie et des reins. L'étude se base sur les résultats d'un essai d'alimentation de rats réalisé à la demande de Monsanto. Greenpeace avait obtenu en 2007 qu'une partie de ces données soit rendues publiques par décision judiciaire. L'organisation de défense de l'environnement demande au gouvernement fédéral d'imposer à l'UE une interdiction d'importer les plantes GM concernées et un gel de leur culture. Elle souhaite aussi que la ministre de l'agriculture Ilse Aigner maintienne l'interdiction nationale de cultiver du maïs transgénique.

interleucin

Image: Wikipedia

Les souris nourrient au maïs MON 810 avaient, entre autres, une concentration en Interleukin-6 qui variait significativement de celle du groupe contrôle. Image: Structure de l'interleukine-6 humaine (est responsable des réactions inflammatoires des organismes)

Une étude de nourrisage réalisée par l'Institut italien de recherche sur les aliments et la nutrition est arrivé à la conclusion que le maïs GM MON810 produit des chagements significatifs dans le système immunitaire des souris.