Nouvelles techniques de modification génétiques News

190408 News Calyxt Glycine soja 81

Fèves de soja. Image: Dalgial

La première plante de soja manipulée avec les nouvelles méthodes de génie génétique a été mise sur le marché aux Etats-Unis par la compagnie Calyxt. Ces fèves de soja génétiquement modifiées ont un profil d'acides gras modifié. Elles sont principalement transformées en huile de soja, sous le nom commercial de Calyno. Comparativement à l'huile obtenue de soja conventionnel, l'huile de soja GM aurait une teneur plus élevée en acide oléique et ne contiendrait pas de graisses trans. Ces graisses sont considérées comme nocives pour la santé et doivent être déclarées aux Etats-Unis.

logo2

Le label de l’association pour des aliments sans OGM («Lebensmittel ohne Gentechnik)

L'arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) du 25 juillet 2018 établit des exigences juridiques claires au sujet des nouvelles techniques de génie génétique. Septante-cinq entreprises pour la production et la distribution d'aliments et de fourrage sans OGM, distribuées dans dix pays européens, se félicitent de cette décision dans une lettre ouverte adressée à la Commission de l'UE. Ils appellent à la mise en œuvre rapide des mesures nécessaires pour garantir une production sans OGM en Europe.

laborbild1

L'ADN humain peut-il être modifié de manière définitive et héréditaire dans n'importe quel laboratoire? Image: Clipdealer

Les deux premiers bébés génétiquement modifiés sont nés. Leur ADN a été modifié par les ciseaux moléculaires CRISPR/Cas au stade embryonnaire. L'indignation est grande dans le monde entier. Le chercheur responsable de ce programme de modification génétique, Jiankui He, a été contraint par le gouvernement chinois de cesser toute recherche après avoir présenté une partie des travaux de son équipe dans des vidéos publiées sur le net et lors d’une conférence au sommet mondial sur l’édition du génome humain qui a eu lieu fin novembre, à Hong Kong.

News 20180831 PetitionFin août, l'ASGG, le SAG et les petits paysans ont soumis au Conseil fédéral une pétition signée par 30'000 personnes, demandant que les nouveaux procédés de génie génétique soient soumis à la loi sur le génie génétique en vigueur.

Lors de sa séance du 30 novembre 2018, le Conseil fédéral a pris acte et discuté le rapport d’analyse sur les nouvelles techniques de génie génétique, réalisé par le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) et le Département fédéral de l'économie, de l'enseignement et de la recherche (DFI). La biotechnologie s'est développée rapidement depuis l'entrée en vigueur de la loi sur le génie génétique en 2004, écrit le Conseil fédéral dans son communiqué de presse. Avec de nouvelles méthodes et technologies - telles que les ciseaux à ADN CRISPR/Cas - le génome d'un organisme peut être modifié plus facilement. Ce qui transparait dans le communiqué est que ces techniques seront soumises à la loi existante sur le génie génétique mais leurs produits pas toujours désignés comme organismes génétiquement modifiés.