Nouvelles techniques de modification génétiques News

infogm schema1 gene drive

Le forçage génétique permet à une modification génétique d’être imposée à l’ensemble de la descendance d’une espèce se reproduisant de manière sexuée

 

Convention sur la diversité biologique – 14e Conférence des parties (COP 14) à Sharm El-Sheikh en Egypte

Pas de moratoire sur le forçage génétique, mais l’application d’une approche de précaution

La Convention sur la diversité biologique demande aux gouvernements de conduire une évaluation des risques stricte et d’obtenir le consentement des populations locales avant toute potentielle dissémination d’organismes génétiquement forcés. La société civile demandait quant à elle l’instauration d’un moratoire. Cette nouvelle technologie a pour particularité de pouvoir altérer des écosystèmes profondément en éradiquant des espèces.

News forcing the farm

Le forçage génétique à l'assaut de l'agriculture. Image: ETCgroup

Les géants de l’agrochimie ont d’abord modifié les plantes qui constituent la base de notre alimentation et de celles de nos animaux de rente. Maintenant que les consommateurs ne veulent plus manger d’aliments modifiés génétiquement, ces mêmes compagnies s’intéressent à modifier le reste de l’écosystème agricole – les mauvaises herbes, les insectes nuisibles et les pollinisateurs. Une des technologies qui leur permettra d’atteindre ce but est le forçage génétique. Le récent rapport d’ETCgroup sur le forçage génétique liste les futures applications de cette technologie en agriculture et dénonce les dérives et les risques environnementaux qui lui sont associés. Cette technologie et ses applications dans l’agriculture seront au centre des discussions de la convention sur la biodiversité de cette semaine.

gene Fotolia 172051484 S

Le forçage génétique représente un danger pour l’environnement. Image: Fotolia

Dans une lettre ouverte adressée à la ministre de l'environnement, Svenja Schulze, plusieurs organisations allemandes ont fait part de leurs préoccupations concernant les organismes génétiquement modifiés par la technologie du forçage génétique. Ils ont appelé à des mesures efficaces contre la propagation incontrôlée de ces organismes. En réponse à cette lettre, le ministère fédéral de l'Environnement, de la Protection de la nature et de la Sûreté nucléaire a également adopté une position critique face à cette nouvelle technologie.

News 20181015 gene drive

Un transgène rouge se propage dans une population de moustiques par forçage génétique. Image adaptée de GRAIN

À l’occasion de la Journée mondiale de l'alimentation, une coalition d’organisations, dont nous faisons partie, a appelé à un moratoire mondial sur l’utilisation du forçage génétique (en anglais, gene drive). Le moratoire s’applique tant à la recherche appliquée qu’aux disséminations expérimentales afin de stopper la pollution génétique incontrôlable d’espèces sauvages par forçage génétique. Un rapport sur les applications du forçage génétique, rédigé par ETC group et la fondation Heinrich Böll, accompagne cet appel au moratoire et démontre que cette technologie est, avant tout, un outil d’élimination des organismes identifiés comme nuisibles. Comme les pesticides, cet outil sera donc plus utilisé dans le but de générer des profits financiers pour l’agro-industrie que de contrôler la transmission des maladies tropicales.