Nouvelles techniques de modification génétiques News

200412 News Potatoes

Image: Shutterstock

Début septembre, le Verband Lebensmittel ohne Gentechnik (VLOG, l'association pour des aliments sans génie génétique) a publié la première méthode pour détecter une plante modifiée par édition génomique, réfutant ainsi l'affirmation de l'industrie agricole selon laquelle les produits issus du nouveau génie génétique ne peuvent pas être distingués des plantes cultivées de manière conventionnelle et ne peuvent donc pas être réglementés par le droit actuel en matière de génie génétique. Mais que pourrait signifier la nouvelle méthode de détection pour la Suisse ? La présidente du SAG, Martina Munz, a adressé cette question directement au Conseil fédéral dans une interpellation (20.4195).

200412 News Potatoes

Le Prix Nobel : un prix prestigieux pour récompenser une contribution remarquable à la société ? Image: Shutterstock

L'Académie royale des sciences de Suède a décerné le prix Nobel de chimie à la Française Emmanuelle Charpentier et l'Américaine Jennifer A. Doudna pour la découverte des ciseaux moléculaires CRISPR/Cas. Ces nouveaux outils du génie génétique accélèrent significativement la manipulation de l’ADN dans un large spectre d’organismes vivants. Les ciseaux moléculaires CRISPR/Cas sont particulièrement efficaces lorsqu’il s’agit de modifier génétiquement des animaux, un sujet extrêmement controversé, déjà il y a 20 ans, lors de la mise en place de la législation sur les OGM en Suisse.

200412 News Potatoes

 Le colza modifié par édition génomique peut être identifié lors des contrôles à l'importation. Image: Shutterstock

L'association allemande pour des aliments sans génie génétique (VLOG) a publié la première méthode de détection au monde d'une plante modifiée par édition génomique. La méthode a été développée pour identifier une nouvelle variété de colza génétiquement modifié qui est commercialisée par la firme Cibus en Amérique du Nord mais interdite dans l'UE.

200412 News Potatoes

 Les ciseaux moléculaires CRISPR/Cas ne travaillent pas sans faire de fautes. Image: Shutterstock

Une nouvelle étude publiée dans la revue Environmental Sciences Europe montre les risques liés à l'utilisation du nouveau génie génétique chez les plantes et les animaux. Ce ne sont pas seulement les nombreux changements involontaires causés par le génie génétique qui sont préoccupants. Les propriétés des plantes résultant de l'édition génomique sont également associées à des risques nouveaux.